Savoir reconnaitre un tapis réalisé à la main

Reconnaître un vrai tapis d’orient noué main

Être capable de différentier un tapis noué main d’un tapis mécanique n’est pas chose aisée lorsque l’on n’est pas familier avec l’univers des tapis d’orient.

Entre les dessins, les nœuds, les compositions, identifier la vraie valeur d’un tapis peut être un vrai casse-tête chinois.

Dans ce guide, vous allez apprendre tout ce dont vous avez besoin de savoir pour identifier un authentique tapis noué main comme un professionnel.

L’importance d’identifier un tapis noué main

Que cela soit pour votre culture générale ou bien pour être sûr de payer un tapis à sa juste valeur, il est fortement conseillé d’être capable de reconnaître un tapis noué main.

La différence de prix entre un tapis noué main et un tapis mécanique

Il faut savoir que dans le monde du tapis oriental, il y a une nette différence de prix entre un tapis mécanique et un tapis noué main.

C’est pour cette raison qu’il vous faut identifier clairement les différences pour comprendre les subtilités du vrai tapis d’Orient.

La différence de prix entre la mécanique et le fait main s’explique entre autres par le temps de travail passé par le tisserand. En moyenne, un tapis mécanique se fabrique en 1 heure tandis qu’un tapis noué main prendra plusieurs mois si ce n’est des années.

Vérifier l’arrière du tapis 

Si vous devez retenir un chapitre de notre guide c’est bien celui-ci. Savoir « lire » l’envers du tapis vous permettra de rapidement identifier le type de fabrication du tapis ainsi que sa valeur estimative.

 

L’apparence des nœuds

Le premier réflexe est d’observer les nœuds sur l’envers du tapis. Si les nœuds forment des lignes bien droites de même taille faisant penser à un canevas, il s’agit d’un tapis mécanique.

 

Dans le tapis noué main, on reconnaît l’aspect artisanal par l’irrégularité des nœuds tant au niveau de leur alignement sur la trame qu’au niveau de leur apparence/forme.

Ainsi par exemple, pour reconnaître un tapis iranien noué main, vous constaterez que les nœuds ne sont pas tous homogènes. Certains seront plus grands que d’autres et vice et versa.

Dans un tapis de prestige à forte valeur, les nœuds sont minuscules. Ils sont presque invisibles. Très souvent d’ailleurs, lorsque vous êtes dans une galerie de tapis d’orient, le vendeur vous montrera l’envers du tapis afin de vous montrer sa qualité.

Les tapis Hereke en soie par exemple, tapis de prestige turc, sont composés d’environ 1,5 millions de nœuds au mètre carré. Ainsi, ces derniers sont de petites tailles.

L’apparence des franges

Les franges se situent à l’extrémité du tapis. Lorsque le tapis est fait main, les franges font parties de la trame du tapis dans la continuité des chaines. Elles sont bloquées par une couture appelée aussi le point d’arrêt afin d’éviter que le fil de trame se défiloche.

 

 

Ainsi pour facilement reconnaître s’il s’agit d’un tapis mécanique, il vous suffit de regarder l’apparence des franges sur l’envers du tapis. Souvent, une bande entière de tissu a été cousue afin d’y insérer les franges.

Si vous vous rendez compte que les franges ont été « rajoutées », vous avez la certification que c’est un tapis mécanique.

Les couleurs à l’arrière du tapis

Dans un tapis noué main, on doit être capable de retrouver l’ensemble des dessins et motifs présents sur l’endroit du tapis.

Observez attentivement les couleurs. Est-ce qu’elles ressortent fortement à l’arrière du tapis ?
Si elles ne ressortent pas beaucoup et que vous voyez comme un filet blanc masquant les couleurs, c’est déjà un premier signe que le tapis est mécanique. Dans la photo précédente d’un tapis mécanique montrant ses nœuds homogènes, vous avez certainement déjà pu identifier ce « filet blanc » venant masquer les couleurs et les dessins du tapis.

 

Les matériaux utilisés du tapis

Un expert pourrait reconnaître un tapis mécanique les yeux fermés. Parfois, le simple touché peut nous dire en quelques secondes si ce tapis a été fait main ou à la machine.

La texture du tapis va jouer un rôle important.

Reconnaître un tapis en soie synthétique

La température ressentie au toucher

Très souvent la soie naturelle est un peu plus froide au toucher tandis que la soie synthétique sera plus tiède. Attention, cette petite astuce peut parfois être trompeuse. En effet, si le tapis mécanique est resté dans un coffre en hiver de longues heures, il se peut qu’il soit froid au toucher alors que c’est de la fausse soie !

Lorsque que l’on touche un tapis d’orient en soie naturelle, on peut sentir chaque petit nœud, on sent une grande finesse. Sur un tapis en soie mécanique, la soie paraît plus épaisse. La finesse n’est pas pareille.

La réaction de la soie face à une flamme

Il existe une autre méthode pour différentier la soie naturelle et la soie synthétique. Notez bien que celle-ci est irréalisable en magasin. Cela consiste à ôter un petit fil de soie présent sur le tapis puis le brûler avec un briquet ou une allumette.  La réaction de la soie face à la flamme vous dira immédiatement si celle-ci est synthétique ou bien naturelle.

Si le fil fond, se consume instantanément en dégageant une fumée de couleur noire, cela signifie que la soie est synthétique.

Pour ce qui est de la soie naturelle, elle cessera de brûler immédiatement lorsque l’on retire la flamme. De plus, cela dégagera une odeur faisant penser à un cheveu brûlé.